Non aux liens brisés !

Ce livre blanc ou white paper s’adresse aux responsables marketing et aux webmasters, à ceux qui sont soucieux de l’image de qualité perçue à travers leur site web et à ceux qui sont préoccupés par l’inefficacité des solutions traditionnelles de vérification des liens.

Liens brisés, liens cassés, liens morts

Nous faisons tous, trop souvent, l’expérience des liens brisés (aussi appelés liens cassés ou liens morts). On clique sur un hyperlien qui semble prometteur et puis, c’est la page blanche avec son désolant « Impossible de trouver la page ».

erreur 404

La vérification des liens ? bof !

Il faut bien reconnaître que certains responsables de site prennent le problème à la légère. On n’a pas le temps! nous dit-on. C’est vrai qu’il y a des activités plus passionnantes que la vérification des liens d’un site web. C’est vrai aussi que les plus négligents se disent que les visiteurs du site n’ont qu’à s’y faire… On rapprochera cette attitude de celle qui consiste à laisser patienter un client potentiel pendant de longues minutes au téléphone. Ce client-là aussi n’a qu’à s’y faire, à moins que, bien entendu, il n’aille voir ailleurs.

Les liens brisés sont frustrants et inconfortables pour les visiteurs. L’élimination des liens brisés est une question de respect des visiteurs et d’image.

C’est aussi une question de visibilité sur les moteurs de recherche: les spécialistes du référencement ont constaté que Google était allergique à ces liens brisés!

La vérification des liens lors de la création du site

Il est élémentaire de procéder à la vérification des liens d’un site lors de sa création. Certains logiciels de conception de site offrent une possibilité de vérification des liens. Attention pourtant, aux fausses solutions qui ne donnent que l’illusion du travail bien fait.

Idées fausses

  • L’idée fausse n°1 est de croire qu’il suffit de vérifier les liens une fois pour toutes, lors de la création du site.
    Il faudrait, au moins, vérifier l’ensemble des liens à chaque modification du site, quelle qu’elle soit. Supprimer une page ou changer le contenu d’une page, c’est courir le risque de se retrouver avec des liens brisés.

    Mais, même une vérification systématique à chaque modification du site, est loin d’être suffisante, car les pages des sites externes vers lesquelles pointent certains liens peuvent disparaître sans que vous en soyez informé. On compte que 2 % des pages web disparaissent mensuellement.

  • L’illusion n°2 est de croire qu’on peut se permettre de vérifier les liens sur la copie locale du site.
    Des auteurs de logiciels de vérification des liens incitent leurs clients à faire leurs vérifications localement « pour ne pas surcharger le site ». Il est pourtant clair qu’un test local ne vous indiquera pas que vous avez oublié de recopier certains fichiers sur le serveur ou que certaines de vos pages web contiennent des liens de type  » file:// « .
  • Idée fausse n°3 : « Pas besoin de vérifier soi-même les liens du site ! Il suffit d’inviter les visiteurs à signaler les liens brisés qu’ils découvrent. »
    C’est un peu comme si, à la première page d’un livre, on trouvait « Signalez-nous les fautes de frappe pour que nous les corrigions dans la prochaine édition. »

liens brisés

La seule certitude ici est que tout lien brisé fera au moins une victime avant d’être corrigé ou supprimé.

L’emploi d’un logiciel de vérification des liens brisés

On vient de voir que la vérification régulière des liens est une nécessité. En pratique, c’est plus facile à dire qu’à faire.

Par « vérification régulière », on entend des vérifications des liens à intervalles réguliers, d’une semaine ou d’un mois, par exemple.

La première idée qui vient à l’esprit est d’acquérir un logiciel de vérification des liens. L’intention est d’utiliser périodiquement ce logiciel, d’en examiner les rapports et de corriger les problèmes qui y sont rapportés. Examinons, pas à pas, les différentes étapes de ce processus.

  • Acquérir un logiciel de vérification des liens
    La plupart des logiciels de vérification des liens fonctionnent dans les environnements Windows habituels. Des logiciels libres et des logiciels commerciaux font des vérifications de liens. Ils sont pratiquement tous en anglais.

    En particulier, dans le cas des logiciels téléchargés, on veillera à s’assurer de leur innocuité: absence de virus, de logiciel espion, de « cheval de Troie », etc.

  • Utiliser périodiquement le logiciel
    On établira un planning clair. On réservera donc des moments dans son agenda pour réaliser ce travail. Une personne et un ordinateur seront mobilisés régulièrement pour les vérifications. La personne qui se charge de cette tâche doit disposer d’assez de temps et avoir les compétences suffisantes pour utiliser le programme et pour en comprendre les rapports, tant au plan technique, qu’au niveau des implications « commerciales » que pourrait avoir la suppression de certains liens.

    Nous n’aimons pas attendre. C’est, sans doute, ce qui motive cette folle course de vitesse à laquelle se livrent les éditeurs de logiciels de vérification des liens. Cette vitesse excessive crée deux problèmes sérieux, car « plus vite » veut dire « moins bien ».

    Le premier problème est qu’un logiciel d’analyse ne devrait pas perturber le fonctionnement du site qu’il vérifie. Il est évident qu’un logiciel de verification des liens dont l’utilisation crée une charge supérieure à celle provoquée par des dizaines de visiteurs actifs ne respecte pas les règles élémentaires de respect mutuel d’Internet. Et pourtant!

    logiciel recherche liens cassés

    Le second problème, c’est qu’on ne peut pas faire grand chose des résultats d’un test unique. N’est-il pas évident qu’un site web peut être momentanément inaccessible ?

    site temporairement inaccessible

    Il faudra donc exécuter plusieurs fois chaque test, à plusieurs heures ou mieux plusieurs jours d’intervalle, pour obtenir des résultats fiables. Sans quoi, on supprimera un site simplement parce qu’il était temporairement indisponible, suite à une mise à jour, un mauvais fonctionnement du serveur, un problème de DNS,…
  • Examiner les rapports et corriger les problèmes
    On vient de voir que l’examen de ces rapports implique la comparaison de rapports successifs. Réalisé « manuellement », ce travail exige un temps non négligeable et est fastidieux. La personne qui s’en charge doit avoir les compétences suffisantes pour interpréter correctement les rapports, tant au plan technique, qu’au niveau des implications « commerciales » de la correction ou de la suppression de certains liens.

Comme nous le disions déjà plus haut, vérifier régulièrement les liens, c’est plus facile à dire qu’à faire. Et nous n’avons même pas évoqué les problèmes de fiabilité de certains logiciels. Pour des raisons que nous n’avons pas réussi à éclaircir complètement, les diagnostics erronés ne sont pas exceptionnels : page disparue qui est indiquée comme « ok » ou page correcte qui est indiquée comme inaccessible.

Certains soulignent que la simple idée d’employer un logiciel, une fois par mois ou une fois par semaine, devrait être rejetée par toute personne qui a quelques notions de psychologie. Qui maîtrise un outil qu’il emploie si rarement ? Qui est assez discipliné pour se tenir effectivement à un tel planning de test et à une analyse méthodique des résultats ? Dans le pire des cas, cette « mission impossible » est confiée à un collaborateur peu motivé.

Que faire alors ?

L’approche « logiciel » n’est manifestement pas satisfaisante. Idéalement, la vérification des liens doit fonctionner un peu comme une assurance, c’est-à-dire qu’on paie une fois par an et qu’on ne s’en occupe pas le reste du temps, sachant que, s’il y a un pépin, l’assurance interviendra. C’est le principe qui est mis en œuvre par verification-des-liens.com, nouveau service en ligne de vérification des liens.

  • Une meilleure organisation des tests
    verification-des-liens.com fonctionne sur base d’un abonnement annuel pour lequel vous déterminez, au départ, la fréquence des vérifications. Vous pouvez demander de limiter l’analyse à certaines parties du site et exclure des parties de celui-ci.

    verification-des-liens.com effectue toutes ses vérifications sans aucune intervention de votre part et il les effectue sur votre site réel, celui auquel accèdent vos visiteurs, et pas sur une copie plus ou moins fidèle de celui-ci. Les visites de verification-des-liens.com sont bien sûr repérables dans les statistiques du site, mais elles ne perturbent en rien l’utilisation normale de celui-ci.

    En cas de découverte d’un nouveau problème d’accès à un lien, verification-des-liens.com fera des essais répétés et suffisamment répartis dans le temps, avant d’informer le responsable du site ou des pages concernées. Ceci réduit considérablement le nombre de fausses alarmes et rend les rapports d’analyse directement utilisables, même pour les non-spécialistes.

Les rapports de test de verification-des-liens.com sont disponibles en ligne en permanence. Les informations qu’ils contiennent peuvent donc être partagées facilement au sein d’une entreprise ou dans un groupe de développeurs.

Ce qui ne gâche rien, c’est que tout est en français et que, si ce n’est pas gratuit, ce n’est vraiment pas cher (à partir de 9,90 euros par an).

Les fonctions de base de verification-des-liens.com peuvent être évaluées gratuitement en ligne.

verification-des-liens.com : mode d’emploi

Le mode de fonctionnement est des plus simples :

  • On s’abonne (directement sur le site ou par courrier ordinaire, fax ou e-mail).
  • On reçoit un premier rapport par e-mail avec la liste des liens brisés et, pour information, la liste des liens redirigés.
  • On corrige les liens brisés.
  • On n’a plus rien à faire jusqu’à ce qu’on reçoive un e-mail qui indique la détection d’un nouveau lien brisé.

Toute l’organisation des vérifications et toute l’analyse des rapports sont prises en charge par verification-des-liens.com. En deux mots: plus facile, plus fiable !

* selon les informations en notre possession au moment de la rédaction de ce texte.